Partager sur:

Convoité aussi par l’Angleterre, Wilfried Zaha a choisi de jouer avec la sélection de Côte d’Ivoire qu’il a rejoint à Abu Dhabi pour le stage de préparation de la CAN « Gabon 2017 ». L’attaquant des Eléphants lève un coin de voile sur ses motivations et son ambition pour le groupe dirigé par Michel Dussuyer.

Comment se passe ton intégration au sein du groupe ?

Mes relations avec mes coéquipiers sont cordiales. J’échange avec tous les joueurs et ceux-ci font la même démarche envers moi. J’apprécie l’ambiance au sein du groupe et je me forge un moral pour débuter la CAN.

C’est pareil avec l’entraîneur ?

Oui. Il connaît mes qualités et je respecte ses consignes. C’est ce que j’ai observé lors du match contre la Suède.

Porter le maillot de la Côte d’Ivoire, ça été un long cheminement pour toi ?

Je suis parti tout jeune pour l’Angleterre et je ne suis plus retourné au pays. J’ai donc fait toutes mes classes dans mon pays d’adoption et c’est le plus normalement du monde que j’ai joué pour les sélections anglaises de jeunes. Mais depuis quatre ans, j’ai eu largement le temps d’analyser la situation et de prendre en compte les sollicitations des dirigeants fédéraux ivoiriens. Alors j’ai fait mon choix. Je veux désormais jouer avec la Côte d’Ivoire. C’est gratifiant d’abord parce que je suis fier de jouer pour mon pays, ensuite parce que la sélection ivoirienne possède des joueurs de qualité et elle a toujours été un réservoir de talents. J’ai fait donc le bon choix et je ne le regrette pas.

Quelles sont tes ambitions avec les Eléphants ?

Je veux être capable de donner le meilleur de moi-même à la sélection de mon pays et contribuer avec mes coéquipiers à remporter davantage de titres. Je veux pouvoir offrir une 3ème Coupe d’Afrique à la Côte d’Ivoire et rendre ainsi heureux les Ivoiriens. C’est mon ambition à brève échéance. Ensuite, il faut une qualification au Mondial 2018.

L’épreuve de la danse est un passage obligé pour tout nouveau sélectionné chez les Eléphants. Es-tu préparé au bizutage et que réserves-tu au groupe ?

(Rires). En Angleterre, on est soumis à la chanson mais il m’est parfois arrivé de danser. Je suis préparé à ce genre d’exercice et j’espère que je passerai le test brillamment. On verra bien, cela va dépendre de mon inspiration.

Propos recueillis par

E.K

FIF