Partager sur:

Le Nigeria est la grand vainqueur de la deuxième édition du tournoi UFOA-B qui a pris fin ce samedi 18 mai 2019 au stade Robert Champroux. Les Nigérianes se sont imposées aux Ivoiriennes aux tirs au but après le nul (1-1). Le Nigeria détrône le Ghana, vainqueur de la précédente édition.

La finale de la deuxième édition du tournoi UFOA-B qui opposait le Nigeria à la Côte d’Ivoire a tenu en haleine le public. Au moment où le public réclamait le coup de sifflet final de la Directrice de jeu, la Togolaise Amedome Vincenttia, l’issue des quatre minutes de temps additionnel, le Nigeria a trouvé l’égalisation.  La réalisation de Koko Ange sur coup franc (1-0, 41è) est ainsi neutralisée par uchenna Grace Kanu (90+4).

Manque de concentration, la défense ivoirienne est déstabilisée. Un ballon anodin échappe à Fatou Coulibaly et profite à l’attaquant nigériane éteint le bruit des supporteurs ivoiriens. Quelques secondes après la reprise du jeu, la directrice de jeu met fin à la rencontre pour recourir à l’épreuve des tirs au but. La deuxième tireuse, Kouassi Rosemonde après la capitaine Coulibaly Fatou, rate le cadre. Le Nigeria réussit ces cinq tirs et remporte la finale.

Pourtant, les Eléphantes ont marché sur leurs adversaires sur le maximum de temps du match. Le temps fort du Nigeria intervient dans les deux derniers quarts d’heure de la première mi-temps.

En seconde période, la capitaine Coulibaly Fatou et  ses coéquipières étaient exceptionnelles devant le Nigeria. Aucune équipe n’a pu connaitre pareil scénario devant le Nigeria. Malheureusement, le sort en a décidé autrement.

Le Nigeria succède ainsi au Ghana, vainqueur de la précédente édition. La capitaine du Nigeria a reçu son trophée des mains du Directeur de cabinet du Ministre des Sports, M. Alla Yao François.

Les ghanéennes, signalons-le, ont terminé à la troisième place du tournoi au dépend du Mali, aux tirs au but (0-0, TAB 8-7).

Au titre des récompenses individuelles, le titre de meilleure joueuse du tournoi est revenu à l’Ivoirienne Koko Ange. Quand celui de la meilleure gardienne de but est allée à la Nigeriane, Chiamaka Nnadozie.

I.T.