Partager sur:

Quelques heures après la première réunion avec les Présidents de Ligue 1, le Président de la Fédération Ivoirienne de Football, Augustin Sidy Diallo, a rencontré les responsables de club de Ligue 2. Lire les propos des responsables de club.

 

Mme Ginette Ross (Pdte Issia Wazy) 

« Le Président de la FIF nous a fait le bilan des éliminatoires de la Coupe du monde. Il nous a expliqué comment les choses se sont passées. Il a dit qu’il avait le devoir de nous mettre au même niveau d’informations par rapport à tous ce que nous entendons au dehors. Nous avons beaucoup apprécié cette démarche. Nous nous sommes entendus et il a notre soutien »

 

Sanogo Souleymane (Pdt SOL FC) 

« Il faut dire que nous sommes très satisfaits de la rencontre avec le Président de la FIF. Il a été question de parler de la refonte de notre football. Le football ivoirien ne se limite pas seulement qu’aux Eléphants. Nous sommes en phase avec le Président de la FIF. Nous le soutenons pour la reconstruction de notre football et pour avoir une grande équipe pour les batailles futures. Notamment la CAN 2021 ».

 

Seri Valentin (Pdt Yopougon FC)

« J’ai entendu beaucoup de choses dans l’émission « vérités de sport » de Radio Côte d’Ivoire. C’est pour cela que je suis venu à cette rencontre. J’ai même titillé le Président de la FIF avec ces choses-là afin qu’il sorte de ses gongs. Il a répondu aux questions. Tout ce que les gens racontent est faux ».

 

Atché Bilé (Pdt Adiaké FC)

« Je retiens l’esprit de solidarité qui a régné au cours de cette rencontre. Tous les Présidents étaient en union avec la faitière. Nous avons parlé de l’avenir du football ivoirien. Il y a de bonnes perspectives. D’ici deux ans, certaines choses vont être améliorées au niveau des clubs. Nous sommes les mandataires et nous sommes solidaires de notre Président.  Je suis satisfait de cette rencontre »

 

Ervé Siaba (Pdt EFYM)

« Il faut retenir essentiellement que le Président de la FIF nous a convoqués pour faire le point de notre participation aux éliminatoires du Mondial 2018 et voir comment nous allons nous organiser afin que le football local soit revalorisé, notamment, avec la CAN 2021 qui approche. Il était aussi question des licences. Il faut mettre les structures en place pour identifier tous les joueurs dès le bas âge. Il faut la licence biométrique pour suivre le jeune joueur jusqu’à la fin de sa carrière.  Personne n’a demandé la démission du Président de la FIF. Nous lui faisons confiance. Sur 24 clubs de Ligue 2, 21 étaient présents. Au niveau de la Ligue 1, ils étaient 12 sur 14 clubs. Les clubs soucieux du développement du football ivoirien sont venus à la rencontre. Les personnes qui décident du football ivoirien sont là ».

 

Propos recueillis par

Ives TIEMELE 

I.T.