Partager sur:

Une journée marathon pour le Président de la Fédération Ivoirienne de Football qui a tenu à rencontrer tous les clubs. Après les formations de l’élite, de Ligue 2, le patron du football ivoirien a reçu les responsables de Division 3. Lire les propos des responsables de club.  

 

Lassina Traoré (Pdt RC Koumassi)

« Nous sommes des Présidents de club. Il y a des matches où nous gagnons et d’autres que nous perdons. Nous sommes des habitués. C’est pareil en équipe nationale. Il y a des temps où c’est difficile et des moments où tout marche bien. Quand c’est difficile, il faut s’assoir pour chercher à comprendre et redresser le tir. Nous ne parlons pas de démission du Président ».

 

Gaoussou Koko (Vice-Pdt Satellite FC)

« Nous avons parlé du dernier match contre le Maroc à Abidjan et de l’incident du Président de la FIF avec son homologue du Maroc. Le Président de la FIF nous a expliqué tout. Dans les journaux, les gens parlent de démission du Président de la FIF. Il ne peut pas démissionner. Dans la vie, il y a des hauts et des bas. C’est pareil dans le football. Il ne faut pas démissionner parce que c’est difficile aujourd’hui. La démission n’était même pas à l’ordre du jour. Nous avons rencontré le Président et il nous a expliqué lui-même les choses. L’eau fraiche sort de la bouche du poisson. Et nous sommes satisfaits de la démarche »

 

Ngouandi Kouao (Pdt US Niablé)

« J’ai participé à la rencontre et je pense qu’elle s’est très bien passée. Nous avons échangé sur l’avenir du football ivoirien. Nous sommes satisfaits. Il y a beaucoup de choses qu’on apprend dans la presse, sur les réseaux sociaux qui ont été bien expliquées par le Président.  Il nous a expliqué aussi l’incident avec le Président de la Fédération Marocaine de Football et je pense qu’il a agi au nom de toute la Côte d’Ivoire. C’est nous qui l’avons élu et nous devons l’entendre sur ces sujets pour lui faire des propositions »

 

Olivier Kouassi (SG Cocody FC)

« Nous avons parlé de la licence des joueurs, du championnat de Division 3, de l’élimination des Eléphants. Nous avons échangé et nous nous sommes compris. C’est normal que les Ivoiriens soient mécontents de l’élimination de la Côte d’Ivoire. Nous demandons pardon. Mais pour l’instant, le Président ne peut pas démissionner. Nous avons vraiment besoin de lui. Nous demandons aux Ivoiriens de se concentrer sur les prochaines échéances, notamment la CAN 2021 que la Côte d’Ivoire va organiser. Nous allons mettre une bonne équipe en place pour remporter cette édition. Je sors satisfait de cette rencontre »

 

Propos recueillis

Par Ives TIEMELE 

I.T.