Partager sur:

Solide, élégant et très appliqué Éric Bertrand Bailly a retrouvé sa grande forme d’antan « pour moi il était très important de passer ce cap parce que j’ai eu des moments très difficiles  avec des blessures. Dans le foot quand tu vis ces moments tu ne peux jouer, aider ton équipe ni ta sélection. Il était important de passer ce cap et depuis un moment je suis en pleine forme ».
 

La CAN 2019 manquée pour cause de blessures, reste encore un souvenir douloureux pour le défenseur de Manchester United «  2019 allait être ma 3ème CAN, et j’étais en pleine forme je me rappelle le jour où je me blesse c’était contre Chelsea en championnat. Après quand tu rate une compétition comme celle là c’est vraiment difficile. Avec le groupe que nous avions on avait un grand coup à jouer et je pouvais apporter beaucoup mais comme on le dit on a toujours une deuxième chance maintenant je suis bien on est qualifié pour la CAN prochaine à nous de bien nous préparer pour l’avenir ». La coupe du monde Qatar 2022, et la CAN camerounaise sont des objectifs non moins importants dans ligne de mire du défenseur ivoirien « pour la coupe du monde l’objectif est déjà clair c’est de se qualifier et pour se qualifier il faut prendre tous les comme des finales comme nous l’avons fait contre le Cameroun pour en tête du groupe. Après il faut rester focus parce que toutes les équipes sont compétitives, il faut donc rester concentré sur cette lancée ». C’est donc déterminé et très engagé qu’Eric Bailly et ses coéquipiers se rendent à Johannesburg avec le secret espoir de revenir avec les 3 points avant de parachever le travail à Cotonou le 11 octobre prochain

FIF