Partager sur:
Embed video: 

Le Président de la Ligue Professionnelle de Football (LPF) était face aux journalistes de la presse nationale et internationale pour faire le bilan de la phase aller du championnat national « MTN Ligue 1 », ce jeudi 4 janvier 2018. Selon M. SORY DIABATE, le bilan partiel est positif au regard du calendrier de la compétition bien exécuté, de la meilleure organisation mise en place et de la promotion parfaitement assurée.

 

Durée et organisation de la compétition

Débuté le 14 octobre 2017, la MTN Ligue 1 est à mi-parcours depuis le 29 décembre dernier. Après ces trois mois de compétitions, le bilan est positif. Le calendrier tel qu’annoncé a été exécuté minutieusement avec la régularité des matches. Sur tous les stades de Côte d’Ivoire, les matches démarrent à 15H30. Les dates et les dispositions d’organisation ont été respectées. Il y a plus de joueurs engagés au cours de cette saison. De 490, la saison dernière, on est passé à 524 licenciés. Neuf stades de compétition désignés au départ, à savoir le stade Félix Houphouët-Boigny, le stade Robert Champroux, le Parc des Sports, le stade Henri Konan Bédié d’Abengourou, le stade Ali Timité de Bondoukou, le stade Municipal de Yamoussokro, le stade de la Paix de Bouaké, le stade Auguste Denis de San Pedro et le stade Victor Biaka Boda, ont effectivement été utilisés. Aucun litige majeur n’a été enregistré. Ce qui permet de dire que dans l’ensemble, l’organisation a été satisfaisante. A ce titre, le Président de la LPF a tenu à saluer la maturité des clubs. Il n’y a plus de problème de qualification, de retard de qualification, plus de réserves qui puissent perturber le déroulement du championnat. Aucun match de Ligue 1 et de Ligue 2 ne démarre sans la présence des Forces de l’ordre et sans une ambulance.  

Partenariat et Promotion des matches

Sur 104 matches à retransmettre par le partenaire Canal+, 45 ont été déjà retransmis pour cette première phase. Depuis deux saisons, Canal+ affiche une régularité et participe à une plus-value des acteurs et de la compétition. Le partenaire Vivo Energy qui s’est engagé à promouvoir l’excellence au sein des clubs, a assuré de son côté avec le « Challenge Shell fuel Save » qui récompense le leader de chaque avec une bagatelle d’un million. Ainsi, 13 millions ont été départagé entre l’Asec Mimosas, l’Africa Sports, l’AFAD, l’USC Bassam, le Sporting de Gagnoa et Bouaké FC. La grosse part du gâteau est revenu à l’Asec Mimosas, sept fois leader.

 

Les statistiques

Pour cette première phase, ce sont 91 matches qui ont été disputés. 170 buts marqués contre 172 la saison dernière. Soit une moyenne de deux buts par match.

L’Asec Mimosas, champion à mi-parcours détient la meilleure attaque avec 29 buts marqués et la meilleure défense. Les Mimos ont encaissé huit buts sur 13 matches.

L’équipe la plus agressive est la Société Omnisport de l’Armée (SOA). Dernière de la classe, la SOA a enregistré un score de 31 cartons jaunes et quatre cartons rouges. Quand le Williamsville Atheltic Club (WAC), invaincu sur 13 matches, s’affiche comme l’équipe Fair Play, la moins agressive de la MTN Ligue 1 avec 16 cartons jaunes.

 

Le meilleur buteur

La palme du meilleur buteur à mi-parcours du championnat est revenue à Togui Mel William. Sociétaire du Sporting Club de Gagnoa, Togui Mel compte 10 buts. Il a devancé Agbegniadan Komlan, son poursuivant direct de l’Asec Mimosas de trois buts. Togui Mel William a fait mieux que la saison dernière. A ce stade de la compétition, le meilleur buteur était à sept buts.

Selon le Président de la LPF, il y aura désormais un challenge du meilleur buteur de la MTN Ligue 1. Un sponsor est déjà à l’affût pour récompenser d’une forte somme le meilleur artificier ivoirien.  

 

Bilan financier

En termes de frais d’organisation des 91 matches, la LPF a engagé 75.482000 F CFA contre 72.381.200 F CFA en 2016. Soit une moyenne de 5.806.153 F CFA par journée. 23.344.000 F CFA ont été récolté comme recette. Il y a un léger gain de 1.795.692 F CFA puisque la saison dernière, la LPF a enregistré pour la mi-saison le chiffre de 22.365.500 F CFA. Le Président de la LPF précise que ce chiffre enregistré n’englobe pas les frais de montée satellitaire. Sur cette recette, une part de 10.647.000 F CFA est revenu aux clubs. La quotte part de la FIF est de 3.361.000 F CFA. Il faut noter un déficit de 72.119.000 F CFA. En ce qui concenrne les droits Télé, la FIF a respecté ses engagements. Un mois avant le début du championat, les clubs ont reçu chacun 35 millions F CFA pour la phase aller. Soit la moitié des droits Télé. La deuxième tranche a été exécuté depuis le mardi 2 janvier 2018. Un mois avant la reprise. "A ce jour 980 millions ont été payés aux clubs de la MTN Ligue 1", a indiqué le Président de la LPF. Le reste à payer est de 5 millions à chacun des clubs pour ce qui est des droits RTI. Ce qui va faire au total 75 millions comme engagement financier de la FIF envers les clubs. Le Président de la LPF précise que l'objectif est d'arriver à 100 millions de CFA par club. 

Les principales dates

La seconde période d’enregistrement débute le lundi 8 janvier 2018 et prend fin le 2 février 2018. En raison du CHAN « Maroc 2018 », la trêve est observée du 30 décembre 2017 au 4 février 2018. La reprise de la MTN Ligue 1 (14è j.) est fixée au 9 février 2018. Quant à la Coupe nationale, le top départ est prévu le mercredi 21 février 2018. Le premier tour de la Coupe de la Ligue est fixé au 28 février 2018. La fin de la MTN Ligue 1 est probablement prévu au 3 juin prochain.

 

Ives TIEMELE

I.T.