Partager sur:

 

Le Sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire s’explique sur la liste des joueurs retenus pour jouer contre les Pays-Bas et la Guinée, début juin. Marc Wilmots donne des éclaircissements sur l’arrivée des binationaux, la présence de cinq gardiens de but et l’avenir de certains anciens en sélection.

 

Coach, pour votre première sélection à la tête des Eléphants de Côte d'Ivoire, on remarque l'arrivée de 5 nouveaux joueurs dont les binationaux Joris Gagnon, Jean Philippe Gbamin, Jérémie Boga et Maxwell Cornet, ainsi qu'une surprise, le jeune Ghislain Konan. Qu'est ce qui a plaidé en faveur de ses nouveaux renforts ?

 

Tout d'abord, concernant les binationaux, ils évoluent tous dans des championnats relevés. La Ligue 1 française, la Liga espagnole et la Bundesliga. Dans ce sens, ils sont prometteurs pour l'avenir de la sélection ivoirienne.

Au sujet de Ghislain Konan, il est constant et régulièrement titulaire à ce poste spécifique de latéral gauche, une position dans laquelle nous ne disposons pas de plusieurs options. De plus, son club de Vitoria Guimaraès occupe actuellement la 4ème place du championnat Portugais. C'est le bon moment pour le voir avec les éléphants.

 

On note la présence de cinq gardiens de but sur votre liste. Peut-on avoir plus d'explications à ce sujet ?

 

J'ai fait appel à cinq gardiens de but à cause des exigences du calendrier FIFA. Pour le regroupement en Europe, (du 28 Mai au 7 Juin 2017) les trois gardiens de but disponibles sont Badra Ali, Cissé Abdoul Karim et Kacou Axel. Ce sera l'occasion pour eux de saisir leur chance afin de progresser dans la hiérarchie des gardiens.

Quant à Sayouba Mande et Gbohouo Sylvain, ils ont des matchs importants avec leur club respectifs, les 3 et 4 Juin prochains. Ils vont donc nous rejoindre pour la préparation du match contre la Guinée à Bouaké. 

Retenons donc que ce regroupement va me permettre de voir à l'œuvre les 5 principaux gardiens de but ivoiriens.

 

À votre arrivée, vous aviez mentionné un possible retour des anciens. On note la présence de Salomon Kalou (absent du dernier regroupement), mais l'absence de Yaya Touré...

 

En effet, j'ai rencontré Salomon Kalou à Berlin. On a échangé sur son avenir avec la sélection ivoirienne. Il reste disponible pour la sélection au moins jusqu'en 2018.

En ce qui concerne Yaya Touré, il arrive en fin de contrat à Manchester City. Il veut donc se concentrer pour le moment sur son avenir footballistique personnel. C'est sa priorité.  

 

 

 

 

 

 

E.K.