Partager sur:

Deux pelouses synthétiques en une saison. La FIF frappe fort. Après l'inauguration de la pelouse synthétique du stade Jesse Jackson à Yopougon, le 30 avril dernier c'est au tour de la commune d’Abobo de bénéficier d’un stade à pelouse artificielle. La remise officielle de ce stade par la Fédération Ivoirienne de Football au Ministère des Sports et des Loisirs et à la Mairie d’Abobo a eu lieu ce vendredi 29 juin 2018.

Ce vendredi a été un moment glorieux pour la population de cette commune. Notamment pour les écoles et les structures de formation de football qui ont vu en cet événement une portée significative pour l'avenir.

Longtemps privé d’infrastructures de qualité pour la pratique du football, la commune d’Abobo va pouvoir désormais redéployer ses moyens et ses forces dans le développement du football ivoirien.

Et ce ne sont pas les autorités de cette commune qui iront à contre-courant. Ce qui explique la présence de l’ancienne Ministre de la Femme, de la Famille et des Affaires Sociales, Jeanne Adjoua Peuhmond, adjoint au Maire d'abobo. Pour la représentante du Maire d’Abobo, cette pelouse synthétique est une opportunité pour sa commune qui va intensifier les compétitions.

En invitant les populations à s’emparer de cet outil de développement, Mme Jeanne Adjoua Peuhmond a appelé la jeunesse d’Abobo à faire bon usage de ce terrain de dimension 105/72 et qui bénéficie d’un éclairage pour les rencontres en nocturne.  

Ce projet, de 513 mille dollars, financé par la FIFA n’a pas été facile à réaliser en raison de la saison des pluies. Il est le cinquième réalisé par la FIF.

Le premier vice-Président de la FIF, M. Sory DIABATE voit en cela un réel espoir pour la préparation d’une équipe compétitive pour la CAN 2021 organisée par la Côte d’Ivoire.

En tant que Président de la Commission de Développement de la FIF, M. Sory DIABATE a salué le travail des formateurs dans la commune d’Abobo qui a permis de sortir des joueurs professionnels comme Ya Konan Didier, Arouna Koné…

Aussi, a-t-il demandé l’aide de la Mairie d’Abobo afin de protéger ce terrain qui accueillera les compétitions de Ligue 2, D3, District, féminin. Par compte, ce terrain ne pourra recevoir les matches de l’élite compte tenu de l’absence de tribunes, de vestiaires et d’autres commodités. Avant de clore son intervention, le premier vice-Président a appelé toutes les entités investissant dans le football local à l’union, à l’entente afin de bâtir les fondements du football ivoirien.

Un appel repris par le Ministre des Sports et des Loisirs, M. Albert François AMICHIA. « La Côte d’Ivoire est un pays de dialogue. Nous devons nous mettre ensemble pour préparer les victoires futures et être au rendez-vous des meilleurs », a-t-il affirmé.

Le premier responsable du sport en Côte d’Ivoire fait allusion à la CAN 2019 au Cameroun et celle de 2021 organisée par la Côte d’Ivoire.

Notons que M. Souleymane Sanogo, Président de SOL FC, a été désigné par la FIF comme l’administrateur principal du stade d’Abobo.

 

Ives TIEMELE

I.T.