Partager sur:

En conception depuis quelques mois, la matrice du projet de jeu de la Direction Technique Nationale de la Fédération Ivoirienne de Football a été présentée au Sélectionneur national des Eléphants, Patrice Beaumelle au cours d’une rencontre plénière, ce jeudi 4 juin 2020 au Centre Technique National de Football de Bingerville.

Comme toutes les quinzaines de mois, les membres de la Direction Technique Nationale se sont rencontrés pour échanger et réviser leur document afin d'adopter un langage pour toutes les sélections.

Cette matrice du projet de jeu, d’une trentaine de pages, pilotée par Gouamené Maxime, responsable du pôle des sélections, a été projetée par le DTN, Koné Tiègbè en y apportant bien sure de l’éclairage. 

Notamment sur la vision, sur les attentes,  sur le système de jeu (4-3-3), sur les différentes variantes et les chemins préférentiels. Le rôle, les qualités et le profil du gardien de but, ainsi que la préparation athlétique des joueurs n’ont pas manqué à cette présentation.

Invité à cette quinzaine de la DTN, Patrice Beaumelle a trouvé le projet de jeu ambitieux du fait qu’il propose un travail de possession de balle et de pressing soutenu par des valeurs comme la discipline, la communication et la confiance, avec un seul langage commun.

« Je remercie le DTN ainsi que les coaches de toutes les différentes catégories des sélections pour cette réunion qui a été déjà une réunion d’introduction puisque depuis que je suis arrivé l’actualité du COVID-19 nous a éloignée. Nous avions pu tout de même échanger avec le DTN et les autres. C’est donc une bonne chose. Je les remercie de l’invitation. Parlant du projet, c’est la base de tout. C'est-à-dire d’identifier les spécificités du football ivoirien. C’est de le mettre en ordre et d’essayer de travailler tous dans le même sens et dans la même synergie. C’est vraiment une bonne base. Comme je dis tous les jours, le dire en réunion c’est bien, mais le faire et le mettre en œuvre sur le terrain, c’est encore mieux. Il faut le faire dans un quotidien afin que nos équipes nationales soient les meilleurs possibles et qu’elles nous mènent loin dans les grandes compétitions…On est d’accord sur l’analyse du joueur africain. Nous sommes d’accord mais après c’est dans l’animation. Chacun a ses idées. L’essentiel est de les partager. J’ai donné des idées sur ce que je mets en place depuis des années. Chaque coach a sa spécificité, mais  l’essentiel est de reconnaitre le point de départ. Le football est quelque chose qui n’est pas statique. C’est pour cela qu’on l’aime tous autant », a fait savoir Patrice Beaumelle qui est impatient de retrouver le terrain avec les Eléphants.

«La santé, c’est la base avant de parler de football. Surtout que cette pandémie COVID-19 disparaisse pour de bon et qu’on puisse vivre. D’un point de vue personnel, je travaille au quotidien à la Fédération. J’ai appelé les joueurs. Il y a 75 voire 80 que je suis avec mon staff pour savoir où en ils sont physiquement. Certains se sont faits opérés, il y a eu des blessures, d’autres ont repris. On échange au quotidien. On montre qu’on est là. On a envie de la reprise. C’est notre raison de vivre ».

Par ailleurs, dans l’optique de sa consolidation, le DTN a fait savoir que le projet de jeu sera éprouvé dans sa phase pratique les prochains jours.

TIEMELE Ives    

   

I.T.