Partager sur:

Contrairement aux allégations du Président de l’Asec Mimosas, Me Roger Ouégnin, publiées dans le quotidien Le Temps de ce vendredi 31 Août 2018, la Fédération Ivoirienne de Football ne doit pas de l’argent à l’Asec Mimosas, au titre de la saison 2017-2018.  

La situation financière de l’Asec Mimosas dans les livres de la Fédération indique que l’instance fédérale n’a pas d’ardoise envers le club jaune et noir, au titre de la saison écoulée.   

L’Asec Mimosas a perçu les 10 millions, représentant la récompense du vainqueur de la Coupe nationale, le jeudi 30 Août dernier. Ce montant payable par le Ministère des Sports, a été transmis à la FIF, le mercredi 29 Août 2018.

Pour les droits TV, il est à noter qu’il n’y a pas de droits TV Canal et de droits TV RTI. La somme de 70 millions déjà payée concerne les droits TV Canal et RTI.

Les droits sponsoring MTN, estimé à 5 millions, ainsi que 25 millions représentant la dotation de recrutement, ont été payés.  

En ce qui concerne les 5 millions du premier tour de la prochain Ligue des champions 2018-2019, cette somme sera versée en début des tours éliminatoires.

Il en est de même pour les 25 millions relatifs au recrutement du champion 2017-2018. Ce montant sera payé, comme d’habitude, en novembre prochain. Soit en début des éliminatoires de cette compétition.

S’agissant des 20 millions du champion de la saison écoulée, l’Asec Mimosas rentrera dans ses droits lors de la cérémonie des Oscars, comme ce fut toujours le cas pour le champion de Côte d’Ivoire.  

Au regard de tout ce qui précède, la FIF confirme avoir payé l’ensemble des dotations financières au titre de la saison 2017-2018.

Aussi, contrairement à ce qu’affirme le quotidien « Le Temps », de ce vendredi 31 Août 2018, sous la plume du journaliste Eugène Djabia, la FIF ne s’est pas « démerdé pour payer encore 10 millions de F CFA à l’Asec Mimosas ».  

Ainsi donc, la FIF ayant reçu du Ministère les 10 millions, le 29 Août 2018, elle l’a reversé à l’Asec Mimosas, le 30 Août 2018.

Il est à préciser que la dotation du champion de Côte d’Ivoire est bien de 20 millions contre 50 millions comme annoncé par l’Asec Mimosas.

Le mensonge n’est donc pas du côté de la FIF. Et s’échiner à travestir les faits, relève de la propagande de mauvais goût.

I.T.