Partager sur:

Le Président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), M. Augustin Sidy Diallo a reçu en audience, ce mardi 30 janvier 2018 au siège de la FIF, les membres de la Commission Centrale des Arbitres et des Arbitres molestés lors des matches de la cinquième journée de la Division 3 à Dimbokro et à Samo.

Le Président de la FIF n’est pas resté insensible aux actes d’agression perpétrés récemment sur les Arbitres pendant les matches du championnat de la troisième Division.

Il a échangé avec un groupe d’Arbitres qui a essuyé des actes de brutalité.

Le cas le plus récent qui a marqué les esprits est celui de Kouassi Ahou Sandrine, Arbitre Fédérale, première assistante du match de la cinquième journée à Dimbokro, lors du match NZI FC-ESPERANCE de Bouaké (2-2).

L’Arbitre a reçu un violent coup  au ventre de la part de Kouassi Théophile, l’entraineur principal de l’Espérance FC de Bouaké.  

Le deuxième cas de violence enregistré lors de cette cinquième journée s’est déroulé au stade de Samo à Bonoua.

Le quatuor d’Arbitres de la rencontre SCHADRAC-INOVA (1-2) a été agressé par le comité des supporters de la formation de Schadrac FC.

Le Directeur de jeu désigné était Soro Tuoniféré. Il était assisté de Tia Wilfried et de Ouattara Sara, quand Andon De Amoce occupait le poste de quatrième officiel.

Le premier responsable de la FIF a clairement déploré ces actes de violence. Il a trouvé des mots de compassion et de réconfort pour apaiser les cœurs des Arbitres brutalisés.

 « Les supporteurs n’ont pas le droit de toucher aux Arbitres. Humainement, je n’accepte pas cela. Et les sanctions seront claires. Je vous demande pardon », a affirmé le Président Augustin Sidy Diallo qui compte se prononcer sur ces affaires après la décision de la Commission de Discipline.

Notons que le Président de la Commission Centrale des Arbitres, M. Doué Noumandiez et les membres de son bureau ont pris part à cette rencontre.

Ives TIEMELE

I.T.