Partager sur:

Les Éléphants locaux ne disputeront pas la finale de la Coupe UFOA. Ce rêve à été brisé par les Ghanéens en demi-finale qui ont battu les Ivoiriens (3-1) dans un match électrique ce mardi 8 octobre 2019 à Thies. Joseph Esso (30e), Mumuni Shafin (47e, 51e) ont été réalistes devant le portier ivoirien, Ira Tape. La réduction du score est de Doumbia Aboubacar (82e).

Les Éléphantes sortent de la compétition de l’UFOA « Sénégal 2019 » avec le sentiment d’avoir joué trois matches de Coupe d’Afrique qui ont permis au sélectionneur Gouaméné Maxime de connaitre le niveau de son équipe avant le dernier tour qualificatif du CHAN qui les opposera au Mena du Niger, le 20 octobre prochain à Abidjan. 

Cependant dans cette contre performance devant les Blacks Stars, ce ne sont pas les occasions qui ont manqué aux joueurs ivoiriens. Mais la chance n'était pas de leur côté. Dans la première partie du match, ils ont eu six occasions de but dont deux nettes qu'ils ont vendangées. Quand les Ghanéens, de leur côté, en ont profité de deux occasions pour ouvrir le score grâce à Joseph Esso (30e). 

Une grosse erreur défensive des Ivoiriens ouvre la voie royale à Mumuni Shafin qui double la mise pour les Ghanéens (2-0) alors qu’on venait de lancer la seconde période. Un coup de marteau. Les Ghanéens impriment leur jeu. Joseph Esso se fait maitre du jeu. Il permet justement à Moumouni Shafin de revenir pour une seconde fois. Cette fois, l'attaquant ghanéen bénéficie d'une largesse du portier ivoirien qui manquait sa relance. 

Le ballon traverse vite le milieu de terrain ivoirien. Si la défense ivoirienne réagi pour dévier le ballon sur le point de corner, un joueur ghanéen se charge d'envoyer le centre qui est bien repris dans l'angle opposé d’Ira Tape. Le portier ivoirien ne pouvait que constater les dégâts (3-0).

Les changements effectués par Gouaméné Maxime tardent à donner ses effets. Magbi  Gbagbo, Nguessan Frederic ne trouvent pas le meilleur tempo. Blessé, Magbi Gbagbo est même obligé de céder sa place à Seydou Touré. Le sélectionneur Gouaméné est tenu de modifier son plan de jeu avec l’entrée en jeu de ce défenseur.  La mayonnaise ne prend pas. La malchance était encore dans le camp des Ivoiriens. Nguessan Frédéric, Datro David Fofana sont maladroits devant le portier ghanéen.

Ce n'est qu'à huit minutes de la fin que Doumbia Aboubacar réduit le score sur un coup franc direct (3-1). 

Les Éléphants sortent de la compétition avec six buts marqués contre six encaissés. Le sélectionneur Gouaméné Maxime a eu du temps en trois matches de voir ses joueurs. Une plus value à prendre en compte dans la bataille qualificative du 20 octobre prochain à Abidjan face au Niger. 

TIEMELE Ives 

I.T.