Partager sur:

Arrivés à Suez jeudi dernier, les Éléphants n’ont pas chômés. Ils ont travaillé dur sans relâche pour la bataille de Suez en 1/8 de finale contre le Mali

 

Quatre jours depuis leur arrivée à Suez, Kamara Ibrahima et ses poulains ont travaillé dur. « Nous sommes prêts pour ce match. Les garçons ont travaillé d’arrache-pied pour aborder cette rencontre avec toutes les armes. C’est un match à élimination directe, on a plus droit à l’erreur. Maintenant ça reste un match de football, le terrain nous dira si on a bien préparé cette rencontre ». A confié le sélectionneur ivoirien en conférence de presse ce dimanche. De la tactique à la vitesse en passant par la variété dans le jeu, tout y est passé.

 

Tous les ingrédients sont utilisés pour battre les Aigles du Mali. La bonne nouvelle c’est le retour de Serge Aurier. Parti pour des examens à Paris après le match de la Namibie, le capitaine des Éléphants est d’attaque, prêt pour poursuivre la compétition. « Je suis revenu car je me sens bien et prêt pour reprendre la compétition.

Ce déplacement était important pour me rassurer maintenant je suis là c’est le plus important ».

 

Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, les Éléphants musulmans partis à la prière du vendredi ont reçu des bénédictions spéciales de l’imam de la mosquée de Suez. Dans la soirée du samedi, Wilfried Kanon le défenseur axial a reçu une surprise de la part de ses coéquipiers qui ont célébré son anniversaire.

C’est dans cette ambiance conviviale et les yeux rivés sur les Aigles que les Éléphants préparent ce derby des 1/8 de finale de CAN 2019 contre le Mali. 

 

Roger DEDI

FIF