Partager sur:

Après leur victoire sur les Barea de Madagascar (2-1), le jeudi 12 novembre dernier au stade d’Ebimpé, les Éléphants ont quitté Abidjan dans la nuit du vendredi pour arriver Tamatave-Touamasyna en fin d’après-midi ce samedi.

C’est à 23h30 que l’Airbus A 319 de la compagnie nationale Air Côte d’Ivoire transportant les Éléphants et leurs encadreurs a décollé de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Après 3 heures de vol, escale à Kinshasa.

Une demi-heure a suffit pour le ravitaillement de l’avion. Direction Antananarivo. A 11h35 local 8h35 GMT, l’Airbus A 319 se pose à l’aéroport international d’Antananarivo. Soit 4h de vol paisible depuis la capitale Congolaise.

S’en suit un test COVID-19 comme l’exige le protocole d’entrée dans ce pays. La délégation ivoirienne mettra 2h30 pour les formalités de transit et l’attente de l’avion.

Finalement, c’est à bord d’un bombardier Q400 qu’ils embarquent pour Tamatave-Touamasyna où ils atterrissent en fin d’après-midi pour un accueil digne d’un chef d’état.

Les supporters Malgaches venus accueillir leur équipe nationale n’ont cessé d’acclamer les joueurs ivoiriens le long de leur parcours jusqu’à leur hôtel Victoria Beach. Après s’être installés, le Sélectionneur Patrice Beaumelle et ses joueurs se sont rendus à la plage située à quelques encablures de l’hôtel pour un décrassage.

Au total, un voyage bien mouvementé mais bien remplie qui aura permis aux Éléphants de vite rentrer dans le vif du sujet avant la rencontre de ce mardi face aux Barea de Madagascar.

DEDI Roger

I.T.